skip to Main Content
L’audace Du Dirigeant Ou Comment Trouver Des Opportunités Dans Le Chaos

L’audace du dirigeant ou comment trouver des opportunités dans le chaos

Nous vivons un moment sans pareil, 4,5 milliards d’individus confinés chez eux sur l’ensemble de la planète et près de 8 millions de salariés au chômage partiel en France.

Au-delà des drames humains provoqués par cette crise sanitaire sans précédent, la crise économique qu’elle entraîne avec elle vient ébranler les fondations des familles, du travail, des organisations et de la société en général. Passé le premier choc de la stupeur, il s’agit désormais pour les entreprises de tenir compte de cette brutale redistribution des cartes et de tenter de trouver de nouvelles opportunités pour aborder le plus positivement possible ce fameux « après » dont tout le monde parle ! 

Nous rejoignons la vision de Friedrich Hölderlin qui affirme que « c’est dans le péril que croît aussi ce qui sauve » ! 

Concrètement, ce que Friedrich nous dit, c’est que nous disposons tous en nous et/ou dans notre écosystème, des ressources nécessaires pour trouver ces nouveaux fonctionnements qui nous sauveront.

Mais pour pouvoir trouver ce qui sauve, il faut être capable de sortir des modèles de pensées « d’avant ». Il faut avant tout accepter de rompre les habitudes, sortir des sentiers battus, prendre des risques et oser. C’est Albert Einstein, qui disait que « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent. » 

Une crise, un processus

Tout individu ou organisation traversant une crise va passer par 3 étapes : 

  • La crise (évidemment) : un changement abrupt d’un fonctionnement ou des méthodes de travail. Selon la langue, le mot crise a plusieurs sens et notamment en grec, il signifie « décision » Pour faire sens avec notre sujet il est intéressant de noter qu’en chinois, l’idéogramme utilise les 2 signes « opportunité » et « danger »
  • La transition : la mise en mouvement est amorcée mais on ne sait pas encore exactement la direction à prendre ni les actions à entreprendre. La seule certitude est qu’il faut abandonner ses pratiques d’avant. 
  • La transformation : l’émergence d’une nouvelle cohérence, il est maintenant possible de dessiner notre nouvelle trajectoire en utilisant nos ressources et nos outils mais surtout en oubliant nos [mauvais] fonctionnements passés. 

Une crise nous pousse dans nos retranchements, nous oblige à être proactif et à trouver des solutions dans un laps de temps très court. Mais c’est justement cette urgence qui décuple notre créativité ! 

La “Destruction Créatrice de Schumpeter”

Finalement nous pourrions dire que nous vivons une période accélérée de « DESTRUCTION CRÉATRICE », un concept historiquement porté par Joseph Schumpeter. Il désigne le processus continuellement à l’œuvre dans les économies et qui voit se produire de façon simultanée la disparition de secteurs d’activités économiques conjointement à la création de nouvelles activités économiques.

Selon J. Schumpeter, l’innovation est la force motrice de la croissance économique sur le long terme. Même si ce concept n’évoque pas une application en situation de crise mais plutôt en situation de développement économique, nous sommes convaincus chez Digital Words que nous pouvons en retirer quelques repères bien utiles dans notre bouleversement actuel. Le caractère très spécifique de ce que nous vivons aujourd’hui, c’est que nous sommes projetés dans l’obligation d’innover, à un rythme que nous ne maîtrisons pas, et avec une visibilité très incertaine sur l’avenir.

L’identification des opportunités

En temps normal, le dirigeant a bien souvent déjà « la tête dans le guidon » et il est pour lui très complexe de prendre du recul. Et le contexte actuel d’incertitude ne fait qu’accroître le sentiment d’urgence, voire de précarité. Chacun est exposé au risque de se positionner – comme par réflexe – en mode survie à court terme pour « tenir la barre ». L’urgence ne nous autorise pas à prendre le temps de réfléchir à demain de façon structurée et maîtrisée. Alors comment réussir à prendre le contrepied pour identifier ces opportunités soi-disant « en nous » dans ce tumulte ambiant ? 

Briser nos modes de pensées

Comme évoqué en introduction, il est impossible de penser différemment si l’on continue à agir comme avant. Il est donc essentiel de pouvoir s’affranchir des normes et des références passées pour pouvoir laisser libre court à notre créativité. Pour cela nous sommes convaincus chez Digital Words que l’intelligence collective est une mine d’or pour imaginer de nouvelles solutions. L’intelligence collective se résume au partage des connaissances et à la mise en commun des compétences de chacun au service d’un groupe ou d’une communauté.

L’audace du dirigeant sera d’être capable de changer de posture, de s’ouvrir à ses collaborateurs pour trouver collectivement les opportunités de demain afin de mieux gérer la complexité d’aujourd’hui.

Pourquoi utiliser l’intelligence collective ? 

  1. « Seul on va plus vite, à plusieurs on va plus loin »

En effet, l’intelligence collective permet de trouver des solutions pour pérenniser nos modèles économiques de façon fiable et durable grâce au partage d’expérience et à l’effet miroir avec nos pairs. On évite ainsi de perdre du temps à tester des solutions qui ne seraient pas viables, on optimise aussi celles qui ont une chance de fonctionner. Et surtout on s’offre le luxe de penser selon différents référentiels et donc en dehors de notre propre mode de pensées. 

  1. « Aucun de nous ne sait ce que nous savons tous ensemble »

L’intelligence collective est un générateur de solutions d’une part mais il permet aussi de démultiplier le nombre de solutions. C’est un principe de « rebond par inspiration » : Si A trouve une idée, B qui n’en avait pas au départ sera très inspiré par celle de A pour au final en trouver une, deux… ou plus. Ça paraît simple ? Ça l’est et ça marche !  

En fait, nous utilisons déjà tous l’intelligence collective, explique Raphaële Granger :« Chaque entreprise utilise l’intelligence collective depuis toujours puisqu’il s’agit de se doter des diverses compétences et connaissances nécessaires, de les utiliser et les articuler de manière optimale dans un objectif commun : la croissance de l’entité. » 

Ce qu’il y a de nouveau c’est d’avoir conscience que nous l’utilisons, l’objectif maintenant est donc de mieux en tirer parti ! 

Rester humble, devenir agile

Capucine Bressand
Capucine Bressand

FAISONS CONNAISSANCE !

Laissez-moi vos coordonnées et vos disponibilités, je vous contacterai alors pour répondre à vos questions sur l’audace du dirigeant. A bientôt !

Dans le contexte actuel où la nécessité d’innover est subie, être audacieux demandera peut-être de renoncer à ses croyances, ou à la feuille de route établie « avant ». Les nouvelles cartes sont distribuées et la stratégie ne correspond peut-être plus, l’objectif n’est peut-être plus atteignable. L’intelligence collective permet de réfléchir à ces sujets complexes et essentiels. En effet, elle peut amener le dirigeant à remettre en question certains fondements de son entreprise (parfois historiques) lors de la mise en œuvre des solutions identifiées. Nous faisons appel encore une fois à son audace pour oser les tester même si cela ne conduit pas au résultat escompté, il ne s’agira jamais d’échec mais bien d’apprentissage ! 

Cette élasticité d’esprit requiert un bon esprit d’analyse et une aptitude à prendre du recul sur les actions entreprises pour savoir quand se remettre en question, il s’agit là d’apprendre de ses erreurs pour savoir rebondir ! 

Cette audace demande inévitablement une certaine agilité, nous entendons par agilité la capacité à changer de trajectoire pour atteindre l’objectif préalablement fixé. 

Le Général Chinois Sun Tzu disait : « Suivez la stratégie que vous vous êtes fixée mais adaptez votre tactique aux réactions de l’ennemi ». L’une des vertue de l’intelligence collective réside dans sa capacité à favoriser l’élasticité de l’esprit pour être capable de trouver les bonnes solutions. 

Si l’intelligence collective n’est pas en soit un concept novateur, nous nous accorderons pour dire que la situation économique actuelle, elle, l’est. Se saisir des opportunités serait donc d’oser tenter l’expérience de l’intelligence collective, et s’offrir la possibilité de projeter un avenir maîtrisé et souhaité par tous les acteurs de l’entreprise.

Votre avenir est donc entre vos mains, soyez audacieux et OSEZ ! Fixez votre objectif et définissez la bonne trajectoire en mettant vos cerveaux en mode opportunités pour trouver les solutions de demain collectivement. 

Cet article vous a-t-il été utile ?

OUI NON
×

Comment pouvons-nous l'améliorer ?

×

Nous avons besoin de vos précieux retours.

Votre réponse nous permettra d'améliorer la qualité de nos contenus. Plus nous recevrons de recommandations, plus nos pages seront meilleures !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Linkedin Google My Business
Back To Top