skip to Main Content
Les 4 Temps D’une Stratégie Business Efficace

Les 4 temps d’une stratégie business efficace

Le but d’une entreprise est d’atteindre la croissance et de pérenniser ses activités. Pour cela, elle doit mettre au point une stratégie qui précisera clairement les actions à mener pour atteindre les objectifs fixés. C’est ce que l’on appelle une stratégie business. Cette stratégie peut être découpée en quatre grandes étapes successives : le diagnostic, la définition des objectifs, la mobilisation des acteurs et la création des plans d’action. Dans cet article, nous vous présentons ces différentes étapes, ainsi que les éléments à connaître pour les réaliser au mieux. 

9 questions clés pour réaliser son auto-diagnostic stratégique

1 – Le diagnostic : le SWOT de l’entreprise

L’environnement dans lequel évoluent les entreprises a beaucoup changé ces dernières années. On observe par exemple une multiplication des outils et canaux de distribution et de communication, mais aussi une exigence accrue des consommateurs. Ces derniers sont de plus en plus informés, ils se renseignent, comparent, testent avant l’achat et n’hésitent plus à passer d’une marque à l’autre indépendamment de ses qualités. Pour faire face à tous ces changements et atteindre pleinement les objectifs fixés, mettre en place une stratégie business et corporate est indispensable.

Commencer par réaliser un diagnostic de votre entreprise vous permet de mettre à plat toutes vos ressources, vos forces et vos faiblesses, mais aussi votre positionnement par rapport aux concurrents. Cette étape est sans doute la plus importante pour atteindre vos objectifs, car si le diagnostic n’a pas été réalisé correctement, c’est toute votre stratégie qui va échouer. Le diagnostic vous donne réellement toutes les clés pour fixer les bons objectifs, les acteurs à impliquer et les actions à mettre en place. Vous devez donc accorder un soin particulier à la réalisation de cet audit.

À noter cependant qu’il est également possible de définir des buts à atteindre avant de mener cet audit. Dans ce cas, le diagnostic sera concentré sur tous les éléments qui peuvent faciliter ou menacer l’atteinte d’un objectif particulier. Procéder dans ce sens sera par exemple utile au lancement d’un nouveau produit, mais moins dans un contexte où vous souhaitez repenser totalement votre stratégie business.

La matrice SWOT est recommandée pour mener à bien l’audit de l’entreprise. SWOT est l’acronyme anglais pour Forces, Faiblesses, Opportunités et Menaces. Cet outil d’analyse stratégique vous permet de faire le bilan de tout ce qui peut avantager ou désavantager votre entreprise. Cela vous aidera ainsi à évaluer la pertinence d’une stratégie future. La méthode SWOT repose sur deux axes d’analyse complémentaires :

  • Interne : vous allez ici analyser les forces et faiblesses de votre entreprise. Aucun aspect ne doit être négligé : vos ressources humaines, financières et technologiques, vos capacités de production, votre image de marque… 
  • Externe : cette analyse va concerner tous les facteurs extérieurs qui peuvent influencer positivement ou négativement votre entreprise. Ces facteurs peuvent représenter des opportunités (notamment, l’ouverture d’un nouveau marché ou l’arrivée d’une nouvelle technologie) ou des menaces qu’il faudra contourner (comme l’arrivée de nouveaux concurrents sur le marché). 

La matrice SWOT peut être complétée avec la méthode d’analyse PESTEL (Politique, Economique, Sociologique, Technologique, Environnemental et Légal) pour mener un audit plus approfondi. 

Grâce à cet audit, vous pourrez adopter une business stratégie efficace. Par exemple, vous aurez toutes les informations en main concernant vos avantages concurrentiels et vous pourrez ainsi choisir la stratégie de Michael Porter la plus pertinente. Michael Porter est à la fois un consultant et un professeur de stratégie d’entreprise qui a défini trois grandes stratégies de base :

  • La domination par les coûts : lorsque l’entreprise est en position de pouvoir influer sur les prix du marché dans son secteur d’activité, elle peut utiliser cet avantage concurrentiel.
  • La différenciation : cette stratégie sera privilégiée par les entreprises cherchant à se distinguer des concurrents via des points clés de différenciation. 
  • La concentration ou focalisation : cette stratégie consiste à se focaliser sur un marché de niche. Pour cela, l’entreprise prendra appui sur un avantage concurrentiel lié au coût ou à la différenciation.

2 – La définition des objectifs dans sa stratégie business

Grâce au diagnostic de votre entreprise, vous avez une vision claire de vos forces et faiblesses, mais aussi des opportunités, et des menaces qui peuvent peser sur votre entreprise. Vous pouvez définir plus clairement vos priorités et axes d’amélioration. 

Grâce à cette analyse approfondie, vous disposez de toutes les informations nécessaires pour fixer des objectifs à court, moyen et long terme. Ces objectifs doivent être cohérents avec le diagnostic réalisé précédemment. 

Pour être atteints, vos objectifs doivent répondre à certains critères. La méthode SMART vous aide à les déterminer :

  • Spécifique : identifier un objectif clair ;
  • Mesurable : cet objectif doit pouvoir être quantifié ;
  • Atteignable : vous devez pouvoir définir clairement des étapes qui mèneront à cet objectif ;
  • Réaliste : vos ressources (financières, humaines, logistiques…) doivent être suffisantes ;
  • Temporellement défini : vous devez spécifier une date précise à laquelle l’objectif sera considéré comme atteint ou non.

Cette méthode peut être appliquée à tous les objectifs : recherche de notoriété, augmentation des ventes, lancement d’un nouveau produit… Si vous avez une vision à long terme pour votre entreprise, c’est également un moyen de découper et d’étaler les différents objectifs à remplir pour atteindre votre but.

Suivre la méthode SMART est particulièrement intéressant dans une stratégie business, il s’agit même d’un outil de prédilection pour de nombreuses entreprises. Vos objectifs étant pertinents, définis et mesurables, vous allez pouvoir aisément les scinder en actions distinctes et répartir les tâches au sein de vos équipes. Vous pourrez ensuite choisir des indicateurs (KPI) pertinents pour observer les performances de vos actions. 

3 – La mobilisation des acteurs

Vous connaissez toutes vos ressources, vos forces et faiblesses, et vous avez défini des objectifs SMART. Pour mener à bien votre stratégie et atteindre votre but, vous devez à présent mobiliser les différents acteurs qui seront impliqués dans votre projet. Il faut ainsi déterminer :

  • Qui sont les acteurs concernés ?
  • Quelles seront leurs missions ?
  • Quelles ressources auront-ils à disposition pour remplir leur mission ?

En résumé : « qui fait quoi et comment ? ». Impliquez vos équipes afin qu’elles puissent s’approprier votre projet et vous faire part de tous les freins potentiels qu’elles pourraient rencontrer. Par exemple, vous allez devoir vous assurer qu’elles disposent de tous les outils et ressources nécessaires pour atteindre l’objectif. Cela implique certainement la création du schéma directeur des ressources humaines de votre entreprise..

L’organisation et la communication sont ici primordiales. Il est fondamental que chaque acteur sache précisément quel est son rôle et comment remplir sa mission. Cela amène d’autres questionnements qui vous serviront également pour l’étape suivante, celle où vous allez mettre vos actions en place. Par exemple : 

  • Comment mesurer le travail des différents collaborateurs ? Vous devez choisir des indicateurs (KPI) pour suivre les performances. Il existe un vaste choix de possibilités, vous devez donc vous tourner vers ceux qui ont du sens selon votre objectif. Ainsi, si vous souhaitez augmenter votre notoriété, vous pourrez surveiller le nombre d’abonnements sur vos réseaux sociaux ou le nombre de visites sur votre site web.
  • Quels outils de suivi utiliser ? Vos équipes doivent pouvoir suivre leurs performances pour évaluer le succès de leurs actions ou procéder à des optimisations. Vous pourrez par exemple recourir à un simple fichier Excel, ou vous tourner vers des logiciels de gestion de projet ou encore des tableaux de bord.
  • Quels seront les leviers de motivation à actionner ? Ces leviers ne prennent pas nécessairement la forme de récompenses concrètes (prime, cadeaux…). Il s’agit avant tout de vous assurer que vous allez pouvoir conserver la motivation de vos équipes tout au long du processus.
  • Comment garantir une bonne communication entre les différents employés ou services ? La communication est essentielle, vous devez être certain que toutes les informations indispensables seront communiquées aux bonnes personnes au bon moment. Cela peut impliquer la mise en place d’outils collaboratifs, de réunions, de groupes de discussion…

4 – La création des plans d’action d’une stratégie business

Vous avez fixé des objectifs clairs et atteignables, puis vous avez identifié les différentes personnes (ou services) qui devront être mises à contribution pour les atteindre. Grâce à l’analyse SWOT, vous disposez d’un éclairage complet sur la situation de votre entreprise. Vous pouvez à présent donner vie à votre stratégie.

Cette étape va vous permettre de définir et d’élaborer les différentes actions nécessaires à la réussite de votre objectif. 

Ces actions doivent être définies de manière exhaustive : qui, quoi, quand, pendant combien de temps, comment et pour quel budget. Répondre à chacune de ces questions est indispensable pour planifier vos efforts. 

Attention : votre plan d’action doit évidemment s’insérer dans votre activité habituelle. Par exemple, vous devez prendre en compte tout ce qui est déjà fait dans votre entreprise, comme le chiffre d’affaires qui rentre en moyenne, les activités déjà bien en place et qui nécessitent d’être préservées, ou encore les événements qui jalonnent l’année, tels que des salons, des périodes de promotions, etc. Votre stratégie business doit permettre d’atteindre vos objectifs tout en préservant ce qui fonctionne déjà dans votre entreprise. 

L’élaboration d’une stratégie business ne doit rien laisser au hasard. Elle doit s’appuyer sur la situation réelle et objective de votre entreprise, ainsi que sur l’état du marché et la concurrence. Une connaissance approfondie de toutes vos forces et faiblesses, mais aussi des opportunités et menaces qui peuvent se présenter, est la clé pour définir une stratégie efficace. Vous aurez ainsi toutes les clés en main pour déterminer des objectifs atteignables, mobiliser vos équipes et créer un plan d’action pertinent. 

9 questions clés pour réaliser son auto-diagnostic stratégique

Back To Top