skip to Main Content
Comment Rattraper Le Retard De La Transformation Digitale ?

Comment rattraper le retard de la transformation digitale ?

L’importance de la transformation digitale n’aura jamais été aussi évidente que durant cette crise sanitaire. Plus que jamais, la transformation numérique des entreprises est au coeur de leur survie. Or, de nombreuses PME sont encore en retard et en subissent les conséquences directes. Pourtant, il n’est jamais trop tard pour repenser son organisation et faire entrer pleinement l’entreprise dans l’ère du digital. Voici nos conseils aux dirigeants qui souhaitent rattraper le train en marche. 

Transformation numérique : un retard des TPE/PME qui se creuse

Dans un rapport datant de 2019 intitulé “’Accompagnement de la transition numérique des PME : comment la France peut-elle rattraper son retard ?”, la sénatrice Pascale Gruny pointe le retard des TPE et PME françaises en matière de digitalisation par rapport aux autres pays européens. 

"En 2019, la France s’est classée en 15ème position sur les 28 États membres de l’Union européenne contre le 16ème rang en 2018, et le 14ème en 2016. Elle appartient au groupe qui obtient des « résultats moyens » et « reste loin derrière les pays les plus performants de l’Union »

De fait, les entreprises françaises accumulent du retard dans le domaine du numérique et peinent à le compenser au fil des années. L’écart a même tendance à se creuser dans certains domaines. En effet, le rapport s’appuie sur 5 critères d’évaluation établis par le rapport sur l’état d’avancement de l’Europe numérique (EDPR) à savoir : 

1- La Connectivité : l’accès au haut débit fixe et au haut débit mobile, la vitesse du haut débit et les tarifs.

2- Le Capital humain, notamment en termes de compétences numériques chez les salariés

3- L’utilisation des services internet par les citoyens

4 – L’intégration de la technologie numérique à travers, notamment, le commerce en ligne

5 – Les services publics numériques et l’administration en ligne.

Ainsi, la France apparaît majoritairement en retard sur l’offre de contenus offerts et sur la communication en ligne. Seules exceptions, le secteur du commerce et de la banque en ligne. Mais la vraie faiblesse réside surtout dans la connectivité, en particulier l’accès au très haut débit à un coût modéré. La couverture haut-débit et très grande vitesse fait aujourd’hui encore défaut à bon nombre d’entreprises.

Capucine Bressand
Capucine Bressand

Besoin d'un accompagnement sur mesure ?

Laissez-moi vos coordonnées et vos disponibilités, je vous contacterai alors pour répondre à vos questions sur l’accompagnement des TPE/PME. A bientôt !

La survie des petites et moyennes entreprises en question

Au-delà de l’aspect technique qui reste important (point de transformation numérique sans un accès facilité à internet), la transformation digitale repose sur une autre logique stratégique et organisationnelle. La situation actuelle en est la preuve. Alors que bon nombre de dirigeant de TPE/PME se montraient récalcitrants à l’idée de mettre en place le télétravail, ce dernier s’est imposé par la force des choses, laissant derrière les entreprises les moins avancées sur la question. Qui aurait pu, en effet, prévoir qu’une crise majeure comme celle du COVID-19 montrerait la nécessité extrême pour les entreprises de mettre l’accent sur le travail à distance ? Cette situation inédite a semble-t-il convaincu les plus sceptiques de la nécessité de repenser leur organisation et leur stratégie.

De fait, l’engagement du top management ou du dirigeant est fondamental dans la démarche de transformation numérique. Sans un questionnement profond des pratiques, de la vision et de la stratégie de l’entreprise, il est impossible de mener à bien sa transformation digitale. 

1 - Accepter ses faiblesses dans le domaine du digital

La première étape de cette démarche est sans doute de faire un état des lieux des forces et faiblesses de la stratégie de développement de l’entreprise. En effet, la transformation digitale débute par une mise à plat de ses pratiques, de ses orientations voire une remise en question. Il est aussi essentiel de capitaliser sur les succès et les forces de l’entreprise. Pour faire ce point, vous pouvez, par exemple, commencer par évaluer la maturité numérique de votre entreprise.

Cette étape de remise en question est indispensable pour penser autrement son entreprise. C’est ensuite, sur cette base, que vous allez pouvoir développer une nouvelle vision, une stratégie sur laquelle appuyer vos actions et vos projets. On ne le dira jamais assez mais il peut être capital de vous faire accompagner durant cet étape. L’avantage de faire appel à un consultant est double : vous apporter des éléments de réflexion et une réelle méthode pour identifier les forces et les fragilités de votre entreprise. Il aura également la possibilité de partager un regard extérieur pouvant être salutaire et ouvrir d’autres perspectives qu’il est difficile de concevoir dans le feu de l’action.

2 - Une vision claire et éclairée de la transition numérique

Une analyse SWOT (forces, faiblesses, opportunités et menaces) de votre organisation vous permet ainsi de mieux identifier vos besoins. Elle ne sera, cependant, pas suffisante pour vous donner une trajectoire à suivre, un vision de votre entreprise. Sur ce point, il faudra faire preuve de curiosité, interroger vos clients, vos partenaires, vos collaborateurs, rencontrer d’autres entreprises et échanger sur leurs expériences, vous informer sur les succès ou les écueils de ces dernières. C’est sur cette base que le dirigeant ou la personne en charge de la transformation digitale pourra définir une vision sur laquelle reposera une feuille de route précise. 

3 - Notre méthode 2ai ou comment planifier sa transformation

L’erreur la plus courante des entreprises qui se lancent dans la transformation digitale, et, a fortiori, celles qui sont en retard par rapport à leurs concurrents, est de vouloir aller trop vite. Avant de se lancer dans des projets innovants, il est important de se mettre à jour sur les pratiques existantes. Sans cela, les projets trop ambitieux sont voués à l’échec. Nous avons mis en place, chez Digital Words, la méthode 2ai qui permet de mieux comprendre les étapes de la transformation digitale. Cette dernière passe par 3 étapes :

  • L’Adaptation
  • L’Amélioration
  • L’Innovation

S’il est une étape à ne pas négliger et par laquelle il faut commencer en priorité, c’est l’adaptation. Elle consiste à mettre en place des bonnes pratiques de management et d’organisation qui permettront ensuite d’améliorer l’offre de l’entreprise, l’expérience client, la compétitivité et enfin de proposer des solutions innovantes. 

Faites-vous aider dans votre transformation

Ne restez pas seul dans cette démarche complexe. L’accompagnement est essentiel durant cette période de transformation, en particulier au démarrage. L’Etat ainsi que les OPCO proposent différentes aides pour les entreprises qui souhaitent mener une transformation digitale. N’hésitez pas également à consulter la plateforme France Numérique qui propose des informations sur le financement et un annuaire des entreprises spécialisées dans l’accompagnement de la transformation numérique. Prenez le temps d’explorer les ressources existantes, ces dispositifs sont de véritables tremplins.

Il n’est donc pas trop tard pour prendre le train en marche et lancer réellement la transformation digitale de votre entreprise. Mais il faut également être prêt à bouleverser vos acquis, vos croyances et repenser votre organisation en profondeur.

Alors, prêt pour repenser votre organisation et établir votre stratégie gagnante des prochaines années ?

Cet article vous a-t-il été utile ?

OUI NON
×

Comment pouvons-nous l'améliorer ?

×

Nous avons besoin de vos précieux retours.

Votre réponse nous permettra d'améliorer la qualité de nos contenus. Plus nous recevrons de recommandations, plus nos pages seront meilleures !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Linkedin Google My Business
Back To Top