skip to Main Content
La Conduite Du Changement En Entreprise : Comment éviter Les Pièges De La Transition Numérique ?

La conduite du changement en entreprise : comment éviter les pièges de la transition numérique ?

Changer son entreprise ? Oui ! Mais par quoi commencer ? Quels chantiers mener en priorité ? Pour assurer la conduite du changement de son entreprise, mettre en place de nouveaux outils ne suffit pas. La transformation digitale passe avant tout par un changement de culture, une amélioration des process et un management en phase avec la vision du dirigeant. Sauter ces étapes clés peut rendre le projet de changement totalement inutile voire dangereux pour l’organisation.

Donc, avant de penser aux outils, mettons l’humain au coeur de la réflexion. Et là-dessus, les chantiers sont nombreux ! Pour les présenter, nous nous appuierons sur la méthode proposée le HUB Institute, think-tank digital, qui a formalisé une matrice de la transformation digitale. Elle est, bien sûr, à adapter à la structure mais offre le mérite de la clarté.

les chantiers de la transformation digitale

Pilotage du changement en entreprise : des chantiers à mener de front

Dans leur ouvrage Le guide de la transformation digitale, Vincent Ducrey et Emmanuel Vivier présentent 6 chantiers afin de mener la transformation numérique d’une entreprise.

  • Leadership et management
  • Culture et Organisation
  • Technologies
  • Gestion des données
  • Expérience Clients & Marketing 2.0. Voire 3.0 ?
  • Mesure de la performance

Les chantiers sont interdépendants les uns des autres et doivent être traités avec la même importance. Bien entendu, en fonction de l’organisation, certains demanderont davantage d’investissements et de travail.  

Leadership et management

La vision du dirigeant représente la priorité absolue dans le cadre d’une transformation numérique. Elle constitue la pierre angulaire de la conduite du changement et se doit d’être claire, cohérente, intelligible et volontaire. C’est de là que découlent tous les autres chantiers ainsi que le management des équipes.

L’objectif d’un consultant en conduite du changement est donc d’aider le ou les dirigeants à comprendre le marché et ses enjeux. A partir de là, il sera possible de prendre une direction. Le coaching peut être une aide plus qu’utile pour cette première phase. La ténacité, la curiosité et la remise en question seront aussi vos meilleurs atouts.

La culture de l’entreprise et l’organisation du travail

Tout changement implique forcément une réorganisation des process et des ressources mais aussi une évolution de la culture d’entreprise. Les nouvelles pratiques organisationnelles peuvent ainsi être mal comprises par les salariés. D’où la nécessité de managers présents, pédagogues et à l’écoute active des préoccupations des équipes.

Revoir les process, apprendre à communiquer sur son projet et gérer les résistances au sein de son équipe tout en attirant les nouveaux talents sont autant de défis à relever sur ce chantier.

La technologie et les outils numériques

Ce chantier est souvent la partie visible de l’iceberg. Quand on aborde la conduite du changement et la digitalisation des entreprises, il est perçu comme un priorité par les dirigeants, ce qui rarement le cas en réalité.

Avant de repenser tout l’écosystème numérique de votre entreprise, il faut avoir une idée claire de vos besoins et de votre environnement numérique. Dans un second temps, il vous faudra chercher et tester les solutions disponibles sur le marché. Là encore, une aide experte ne sera pas de trop pour vous aider à trouver une solution totalement adaptée à vos attentes.

La maîtrise des données

Sujet ô combien délicat pour les entreprises, la gestion du flux de données est pourtant un énorme enjeu, aussi bien en termes de productivité, de rapidité et de sécurité. Un aspect trop souvent négligé par les entreprises. Pourtant, une bonne maîtrise de ses données a un impact positif sur l’ensemble des domaines de l’entreprise, du marketing à la mesure de la performance en passant par la relation client.

Marketing et expérience client

Vous intéressez-vous à votre réputation sur le net ? Connaissez-vous vos cibles, sauriez-vous identifier leurs besoins, leurs attentes ?

Sur quelles données pouvez-vous vous appuyer pour répondre à toutes ces questions ? Si vous ne savez pas répondre, c’est qu’il est indispensable de se pencher sur ce chantier au plus vite. Dans le numérique, on parle aujourd’hui davantage d’expérience client que de marketing. La raison est simple : il ne s’agit plus de faire des promesses à vos clients mais de les tenir en leur proposant les outils et les services dont ils ont besoin.

La simplicité, l’intuitivité, le plaisir à utiliser un service, une application ou un produit deviennent des facteurs clés de succès. 
Vincent Ducrey & Emmanuel Vivier
Le guide de la transformation digitale

Susciter la pertinence, la surprise et l’engagement. Autant de défis qui nécessitent une solide stratégie digitale et une réelle curiosité de la part du dirigeant et de ses équipes.

Mesure de la performance

Last but not least, la mesure de la performance est absolument indispensable pour piloter votre transformation numérique. Encore faut-il consulter les bons indicateurs !? La mesure de la performance est comme une boussole qui vous permet de retrouver votre cap à tout moment.

Mais attention ! Il faut aussi savoir décoller le nez des chiffres car les KPI ne sont pas l’unique source d’information de votre performance. Soyez aussi à l’écoute du marché, des personnes autour de vous et de votre instinct pour mener votre projet à bien.

Piloter sa transformation numérique à l’échelle de son entreprise

Cette méthode énoncée par Vincent Ducrey et Emmanuel Vivier s’applique-t-elle aux TPE et PME ? A priori, oui. Même si cela peut paraître très, voire trop, théorique, cette méthode donne une vision claire des chantiers à aborder pour une transformation digitale réussie.

Il faut, bien entendu, temporiser avec les contraintes et les moyens de l’entreprise, cibler les enjeux prioritaires de façon à ne pas mettre en péril la pérennité de l’organisation. Tout doit être mené de front mais à l’échelle de la société.

L’idée que nous mettons en avant à travers notre accompagnement est d’abord de consolider l’existant. Rien ne sert d’innover ou de mettre en place des pistes d’amélioration si la base n’est pas solide. Il faut être au même niveau que vos concurrents. C’est la première étape sur laquelle nous insistons fortement, au risque de doucher quelque peu les ambitions de certains dirigeants. Après, selon les chantiers, il est possible, en effet, de mettre en place un processus d’amélioration continue qui permettra à l’entreprise de se distinguer sur son marché.

Nos autres articles sur le sujet

Back To Top